HYT, une manufacture horlogère pionnière du « temps fluidique »

La maison HYT, née en 2012, a rapidement réussi à se faire une place dans le monde de la haute horlogerie grâce à son esprit avant-gardiste. Ses montres, qui mettent en avant le temps fluidique, sont de véritables bijoux de technologie. En seulement 7 ans, la maison HYT a réussi à remporter plusieurs prix et à créer un partenariat solide avec la célèbre écurie nautique Alinghi. De cette collaboration sont nés plusieurs modèles, inspirés directement des équipements de bord d’un bateau, comme le H1 Alinghi. Mais ce n’est pas tout. La désormais célèbre marque a voulu créer une collection qui reflète son idéologie : la Skull. Par ce crâne et un affichage des heures uniquement, HYT veut rappeler à tous que la vie est courte et qu’il faut aller à l’essentiel. Le modèle Skull Maori, gravé à la main, difuse à merveille cette philosophie. Découvrez comment HYT est devenu pionnière du temps fluidique grâce à des modèles d’exception.

HYT, une révolution dans le monde de l’horlogerie

Louis Vouillamoz avait en tête d’adapter la clepsydre, une horloge à eau datant de l’antiquité, aux technologies actuelles. Cela faisait 10 ans qu’il réfléchissait à ce projet avant de lancer sa société horlogère HYT en 2012. Basée à Neuchâtel, en Suisse, la toute nouvelle marque lança sa première montre deux mois plus tard. C’est ainsi que HYT devint la société horlogère pionnière du « temps fluidique ». À l’heure actuelle, elle est encore la seule manufacture à utiliser cette méthode d’affichage de l’heure.

Installer un système d’affichage de l’heure grâce au mouvement de fluides dans une montre-bracelet étanche ? Voilà qui était un défi difficile à relever. Il aura fallu du temps aux ingénieurs, concepteurs et techniciens de HYT avant de trouver les bonnes combinaisons. Grâce au savoir-faire qu’ils ont développé, on les appelle désormais les horlogers hydromécaniques. Réaliser une innovation aussi spectaculaire leur a demandé beaucoup de travail et de remises en question. Ils ont dû trouver le moyen de créer un capillaire assez fin, et pourtant très résistant, pour accueillir les liquides. Ensuite, la question qui se posa était de réussir à incorporer les fluides dans le capillaire et de connecter ce système d’affichage au fonctionnement d’un mouvement de montre mécanique. Concernant les liquides, les horlogers hydromécaniques de HYT ne les ont évidemment pas choisis au hasard. Il leur fallait deux liquides non miscibles qui pouvaient être poussés par un soufflet. HYT a choisi un fluide transparent et un autre coloré. C’est grâce à l’action des deux soufflets, situés de part et d’autre du capillaire, que les liquides se déplacent pour vous indiquer l’heure.

Aujourd’hui, cette technologie a fait ses preuves et HYT a su imposer sa spécialité. Seulement, si désormais le fonctionnement des montres HYT parait évident, de nombreuses questions se sont posées lors de la création de leurs différents modèles.

  • Comment produire un capillaire aussi mince et capable de résister à un angle de près de 90 °C ?
  • Comment assurer l’écoulement régulier des liquides dans le cadran ?
  • Quels sont les liquides qui peuvent garantir une stabilité des couleurs ?
  • Comment afficher correctement l’heure exacte ?

 

L’inventivité du fondateur de HYT valu à la marque de remporter, en novembre 2012, le prix de l’innovation au Grand Prix d’Horlogerie de Genève. C’est donc moins d’un an après sa création que la société horlogère HYT fut récompensée pour son travail et reconnue comme étant une figure importante de la haute horlogerie.

Désormais dirigée par Patrick Berdoz (président de HYT), la marque pionnière du « temps fluidique » a conçu de très nombreux modèles de montres. Parfois associée à d’autres entreprises (comme pour la montre H1 Alinghi que nous verrons ci-dessous), la société horlogère HYT n’utilise que sa technologie d’affichage de l’heure par les liquides dans tous ses modèles.

La Skull Maori de HYT

Les premières montres Skull, synonymes du temps qui passe

Trois ans après le lancement de la société horlogère HYT, un nouveau modèle voit le jour. Il s’agit de la montre Skull, qui signifie tête de mort. En début d’année 2015, deux premières versions de ce modèle voient le jour. Quelques mois plus tard, la marque HYT dévoile la montre Skull Maori, un délicieux mélange entre symbole du temps qui passe et souvenir des traditions ethniques.

Pour ce modèle, HYT a développé une nouvelle boite de 51 mm de diamètre et de 17,9 mm de hauteur. Comme pour chacune des montres Skull, le cadran cache le mouvement et arbore fièrement un crâne. Symbole de l’essentiel et du temps qui passe, ce modèle veut rappeler que le temps est court et qu’il ne faut pas s’encombrer avec le superflu. C’est également pour cette raison que vous ne trouverez pas les minutes sur la montre Skull. La célèbre marque désire que la pièce maîtresse reste le crâne architectural. Pour cette raison, seul le capillaire compte.

Avec les différentes versions de la Skull, la plus grande difficulté fut de réussir à mettre au point une technique pour plier le capillaire sans le briser. En effet, pour se fondre autour du crâne, le tube capillaire doit être plié en 4 angles, dont 2 sont quasiment à 90 °. Le système d’horloge hydromécanique, l’approche novatrice de la technologie fluidique, étant déjà au point depuis le premier modèle, le H1 en 2012, c’est véritablement sur ce point que s’est joué l’innovation. Rappelons que le tube capillaire est en verre, qu’il mesure moins d’un millimètre de large et qu’il ne fallait pas que l’écoulement du temps fluidique soit perturbé. Finalement, après de nombreux calculs, essais et erreurs, la société HYT a trouvé la solution afin de créer les modèles de la montre Skull que nous connaissons aujourd’hui.

La montre Skull Maori, une revue tribale du modèle d’origine

La montre Skull Maori est une variante des premiers modèles Skull. Éditée à seulement 15 pièces, vous êtes face à un modèle d’exception d’une extrême rareté. Réalisée en titane, au750 (or rose) et saphir, la spécificité de ce modèle est que le crâne est gravé (et poli à la main) à l’ancienne de façon à rappeler les dessins tribaux et les tatouages de la tribu Maori. Le fluide utilisé ici pour indiquer le temps qui passe est rouge sang. Encore une fois, il s’agit d’un symbole entre la vie et la mort qui a pour but de rappeler à la personne qui porte ce bijou d’aller à l’essentiel et de profiter du temps qui passe.

Hormis l’imposant cadran, le boitier est composé d’une lunette noire dont les chiffres sont en or rose. La Skull Maori est équipée d’un poussoir unique de remontage de la couronne, entre 2 et 3 h, dépourvu de protection. Le mouvement mécanique à remontage manuel offre une autonomie de 65 h à son utilisateur. Il bat à 28 800 alt/h et est composé de 35 rubis. Les soufflets qui permettent aux fluides de suivre le mouvement mécanique sont rhodiés. Comme vous pouvez le voir, HYT a choisi de les intégrer directement au crâne afin qu’ils représentent la mâchoire. Enfin, sachez que ce bijou est étanche à 5 ATM.

 

Contrairement au cadran qui est très architectural, la maison HYT a fait le choix de laisser apparaitre le mouvement mécanique à l’arrière de la montre. Ainsi, vous pouvez observer la finesse du travail de la manufacture suisse et diverses inscriptions comme le nombre de pierres, les matériaux utilisés, la marque, mais aussi les références du modèle. Autre particularité, c’est en regardant l’arrière de votre montre que vous pourrez admirer le travail fait par les soufflets et leur effet rétrograde. Mais ce n’est pas tout. La chose la plus impressionnante est sans doute le secret que renferme les « yeux » du crâne. En regardant d’assez près, vous verrez que l’œil gauche renferme un disque indiquant les secondes. Avec ce « tic-tac » incessant (et contradictoire avec cette envie de ne pas mentionner les minutes), certains y voient encore un rappel au message de la Skull : la vie est courte, il faut aller à l’essentiel. Dans l’œil droit, cette fois vous pourrez observer un subtil assombrissement au fil des heures. Il s’agit en fait d’un indicateur de la réserve de marche de la montre. Plus la réserve de 65 h d’autonomie s’épuisera, plus l’œil sera sombre.

La montre H1 Alinghi, symbole de l’association de HYT et de l’écurie nautique

Un bijou à mi-chemin entre technologie et monde nautique

C’est en 2015 que débuta le partenariat entre la maison HYT et l’écurie nautique Alinghi. Depuis 4 ans, ce ne sont pas moins de 3 modèles, le H4, H2 et H1 qui ont successivement vu le jour. Pour les dirigeants d’Alinghi, cette collaboration avec HYT est une évidence. Ils y ont trouvé un lien, celui de l’élément liquide. Pour HYT, il sert à donner l’heure. Quant à Alinghi, il leur permet de vivre leur passion, la navigation. Pour l’écurie nautique, la maison HYT représente à merveille la sobriété, l’efficacité et la performance, 3 qualités que la marque défend.

En 2017, afin de marquer leur 3 ans de partenariat, HYT et Alinghi décident de lancer un nouveau modèle. Il s’agira du H1 Alinghi, produit à seulement 20 exemplaires. Depuis les débuts de leur collaboration, cette pièce est la plus technique. C’est également la montre qui comporte le plus d’éléments issus du monde nautique comme le cordage, le winch et l’enrouleur. Pour réussir à produire des pièces rappelant le plus précisément possible celles d’un vrai bateau, les ingénieurs et concepteurs de HYT se sont rendus sur les chantiers nautiques d’Alinghi. En voyant le véritable travail de conception de la coque des bateaux et du tableau de bord, les horlogers hydromécaniques ont su capter l’essence du design d’Alinghi.

La H1 Alinghi, une montre hommage au monde nautique

Réalisée en titane avec un bracelet textile, HYT a voulu créer une montre légère et rigide, idéale pour les skippeurs et autres fans de nautisme. Le boitier mesure 49 mm de diamètre et contient un mouvement mécanique avec une glace saphir. Comme pour chaque bijou de la maison HYT, l’heure est indiquée par un liquide, ici noir (pour la sobriété). Pour ce modèle, il repose sur une gouttière en SuperLumiNova ce qui permet de pouvoir lire l’heure quelle que soit la luminosité. La structure du boitier reprend la forme du pont d’un bateau et de nombreux détails ont été ajoutés pour rappeler le monde nautique. Vous pouvez, par exemple, admirer la finesse du cordage qui vient s’arrimer à l’extrémité des œillets. Le winch et l’enrouleur sont également des éléments indispensables pour naviguer. HYT a donc choisi de les intégrer également dans leur modèle anniversaire. La réserve de marche à 3 h est en forme de winch. Quant à l’enrouleur, il se trouve au niveau de la petite seconde à 9 h. Ces éléments, essentiels au fonctionnement à bord, ont tous été réalisés sur mesure, en respectant les proportions. C’est pourquoi ce rappel du monde nautique est une si belle réussite.

 

 

Afin de mettre encore plus cette collaboration entre les deux marques en avant, le cavalier à 6 h reprend le logo d’Alinghi grâce à une gravure dans le titane. Pour ce qui est de la couleur rouge qui symbolise l’écurie nautique, elle apparait sur l’aiguille des minutes ainsi que sur la réserve de marche. Sur le fond de boite, en plus d’entrevoir le mécanisme, vous pourrez apercevoir l’inscription des deux marques, Alinghi et HYT. La référence du modèle H1 est également mentionnée, ainsi que le matériau utilisé (ici le titane) et le nombre de rubis compris dans le mouvement mécanique (qui est de 35). La boite est constituée d’un seul bloc. Seule les cornes et le protège couronne en carbone plissé et forgé sont fabriqués à part et assemblés directement sur le titane.

Bien que les modèles Skull Maori et H1 Alinghi soient très différents, la technologie du temps fluidique est parfaitement mise en avant par HYT. En très peu de temps, la désormais célèbre marque a su imposer son savoir-faire et reste, encore aujourd’hui, le seul horloger à utiliser cette façon d’indiquer l’heure. Que vous soyez un amoureux du monde nautique ou plutôt attirer par le message et le design de la Skull Maori, vous ne pouvez rester indifférent face aux bijoux de la maison HYT. Savez-vous déjà lequel vous ferait plaisir ?