Omega : les 50 ans d’une légende

Le 16 juillet 1969 est un jour qui changea à tout jamais l’histoire de l’astronomie. Apollo 11 prenait son envol et le premier pas de l’homme sur la Lune marqua les esprits quelques jours plus tard. Neil Amstrong et Buzz Aldrin firent alunir le module lunaire pour déposer la toute première empreinte de l’homme sur cet objet céleste. La réussite de cette mission fut telle qu’elle a marqué toute une époque. Cependant, la NASA n’est pas la seule à avoir profité de cette aventure. La désormais célèbre marque Omega, un modèle de l’horlogerie suisse, était également du voyage, la Speedmaster étant la montre de dotation adoptée par la NASA et les astronautes. Ce bijou de technologie est entré dans l’histoire de l’horlogerie et fut renommée la Moonwatch. Retour sur la fabuleuse histoire de la marque et sur cet anniversaire un peu spécial.

Omega, la fiabilité de l’horlogerie suisse

Créée en 1848 par Louis Brandt dans le canton de Neuchâtel, la manufacture Omega portait alors le nom de son créateur.
Quelques années plus tard, ce sont les héritiers du fondateur, Louis-Paul et César Brandt, qui décideront d’industrialiser la fabrication des montres. Après un déménagement pour faciliter la logistique, le succès est au rendez-vous.

C’est d’ailleurs en 1894, grâce au calibre Omega 19 lignes que la manufacture change de nom. Ainsi débute la fabuleuse histoire d’Omega.
Les années qui suivirent furent couronnées de succès entre innovations, créations et récompenses. Malgré quelques périodes difficiles, comme lors de la crise horlogère du début des années 1900, la marque a su rebondir en s’associant avec Tissot. Elle est également devenue un partenaire indispensable pour le chronométrage sportif. Omega a d’ailleurs assuré une très belle collaboration avec les Jeux Olympiques.
Elle fut responsable du chronométrage officiel de 24 JO. Cela lui a permis de recevoir la croix olympique du mérite.

En parallèle de cette implication dans le monde sportif, la marque Omega est devenue fournisseur officiel de montres pour l’armée de l’air britannique lors de la seconde guerre mondiale. Leur précision était un allié indispensable pour réussir à programmer les attaques face à l’ennemi et pour organiser les combats. À la fin de la guerre, Omega a gagné en notoriété et s’est fait connaître partout dans le monde. Les montres du célèbre horloger se vendent aux quatre coins de la planète.

Omega accompagne le premier pas sur la Lune

À la fin des années 50, le climat d’après-guerre laissa place à la compétition pour la conquête spatiale entre Soviétiques et Américains. Les premiers astronautes qui eurent la chance de partir dans l’espace devaient rester dans la capsule. Ils n’avaient donc pas besoin de montre particulière. Cependant, quelques années plus tard, le programme Gemini obligea la NASA à effectuer des tests pour trouver la montre la plus fiable, celle qui résisterait à un voyage dans l’espace. Comme les astronautes allaient devoir sortir de leur capsule, il leur fallait absolument un moyen infaillible de mesurer le temps.

Plusieurs montres de marques très connues étaient en compétition. Lors de ces tests, elles étaient mises à rude épreuve. Lors de tests effectués à haute chaleur (jusqu’à 93° C) ou encore à très basse température (à -18° C), elles ont dû prouver leur résistance. Leur solidité face aux chocs, aux vibrations et à l’humidité a également été vérifiée. La marque Omega fut la seule à réussir tous les tests. C’est évidemment le chronophage Speedmaster qui fut choisi pour faire partie de l’équipement standard des astronautes du programme Gemini.

La Speedmaster remplit sa mission et c’est donc tout naturellement qu’elle accompagna également le programme Apollo. Voilà comment, le 21 juillet 1969, elle fut la toute première montre à être portée sur la Lune. Au poignet de Buzz Aldrin, en cette journée historique, la speedmaster est désormais surnommée « Moonwatch », la montre de la Lune.

En plus de marquer l’histoire de la NASA, ce jour correspond également au lancement d’une grande campagne publicitaire d’Omega. Le slogan que l’on pouvait lire dans les vitrines était : « Omega Speedmaster, la montre portée par les astronautes américains sur la Lune ». Le service marketing de la firme profite alors autour de cette image de fiabilité extrême et d’excellence, ce qui finit d’inscrire Omega dans le cercle très fermé des plus grands horlogers du monde.

Le modèle anniversaire qui vaut de l’or

Année du cinquantenaire du premier pas de l’homme sur la Lune, Omega a sorti, en mars 2019, un premier modèle anniversaire appelé « Speedmaster 50e Anniversaire d’Apollo 11 Édition Limitée en or Moonshine™ ». Un nom un peu long pour une montre mais il fallait bien cela pour célébrer cette date si importante pour la marque.

Produit à seulement 1014 exemplaires, ce bijou inspiré de l’histoire spatiale est entraîné par le tout nouveau calibre Master Chronometer 3861 à remontage manuel. Cette montre est composée d’or 18 K. Pour l’occasion, la marque a d’ailleurs réalisé un alliage d’or inédit appelé « or Moonshine » et a fait déposer le brevet pour garder l’exclusivité de cette nouveauté. L’avantage de cet alliage d’or est qu’il est plus résistant à la décoloration que l’or utilisé dans le modèle de 1969 et que sa couleur est plus pâle.

Omega est fier de vous présenter une montre qui rappelle presque trait pour trait le modèle de 1969 réalisé également en 1014 exemplaires et offert aux astronautes. Les passionnés qui n’auraient pas réussi à se procurer le premier modèle peuvent désormais se consoler avec l’un des exemplaires de cette revisite. À 36 600 € HT, la Speedmaster 50e Anniversaire d’Apollo 11 Édition Limitée en or Moonshine™ est un véritable bijou de collection dont la qualité et les finitions sont exceptionnelles.

Composé d’un bracelet et d’un boitier de 42 mm en or Moonshine, Omega a fait le choix de conserver les critères qui ont fait la renommée du bijou tout en ajoutant quelques petites touches modernes. Les index des heures, qui sont également en or Moonshine, sont surmontés d’onyx noir facetté. Quant à l’anneau de lunette, il est en céramique bordeaux. En l’observant d’assez près, vous pouvez y découvrir le point signature au-dessus du nombre 90. Il fait référence à l’histoire de la Speedmaster que vous connaissez bien maintenant. Les aiguilles sont également différentes de celles d’origine. Elles sont composées, en toute élégance, d’or Moonshine et d’onyx noir pour rappeler les index des heures.

Pour ce modèle anniversaire, Omega a voulu frapper fort et a réussi à impressionner avec le fond de boitier exclusif qu’elle a réalisé. La première chose que l’on y retrouve est évidemment la mention « 1969 – 2019 – Apollo 11 – 50 th anniversary – The first watch worn on the moon » pour marquer les 50 ans du premier pas de l’homme sur la Lune. Mais le détail le plus remarquable est sans nul doute la vue sur le calibre 3861 qui compose le bijou. La finesse des pièces ainsi que leurs couleurs sont admirables et donnent encore plus d’authenticité à cette pièce de collection exceptionnelle. En plus de ces détails remarquables, vous trouverez sur le fond de boitier un morceau de météorite lunaire bombé qui représente la Lune. À l’exact opposé, vous aurez la chance de voir le magnifique planisphère, réalisé avec une grande finesse au laser. Il est entouré d’un océan d’un bleu profond et est pointé sur le cap Canaveral. Enfin, la dernière chose mentionnée à l’arrière de cette montre anniversaire est le numéro d’édition de votre bijou. Ainsi, vous savez quelle pièce, sur les 1014, vous possédez.

Un second modèle anniversaire exceptionnel

Après avoir marqué les esprits en début d’année avec un premier modèle anniversaire, Omega a surpris tout le monde en éditant une seconde version anniversaire de la montre. Il s’agit cette fois d’une édition limitée en acier produite à 6969 exemplaires de la Speedmaster. Ce chiffre ne fut pas choisi au hasard. Il représente deux fois l’année du premier pas sur la Lune. Espérons que ce nombre, assez élevé en comparaison aux autres éditions limitées de la marque, suffira à combler tous les afficionados de la marque.

La Speedmaster Apollo 11 50ème Anniversaire garde la forme du boitier asymétrique du premier modèle. Aussi, il mesure toujours 42 mm. Cependant, celui-ci est composé de 3 sous-écrans dont un contient une copie de l’image de Buzz Aldrin descendant de l’échelle du module lunaire. Ce tableau miniature est réalisé au laser en or Moonshine 18 K et noirci. La finesse des traits invite à observer tous ces détails à la loupe. Le cadran principal, quant à lui, est réalisé avec un mélange de couleur alternant entre le gris et le noir, pour rappeler le sol lunaire. Les aiguilles, index et logo sont, eux, réalisés en or Moonshine, matière qui ressort particulièrement bien sur la couleur du cadran. Parmi les autres détails, vous pouvez observer que l’index à 11 h a été remplacé par le nombre 11, en l’honneur d’Apollo 11.

On peut le dire, ce cadran est une véritable réussite. Il offre une belle lisibilité, même la nuit grâce au Super-Luminova. Sur ce modèle, la lunette est également en or Moonshine, recouverte par un insert en céramique noire polie. Inspirée du modèle des années 70, elle affiche l’échelle tachymétrique.

En retournant la montre, vous pouvez observer le fond de boite original et magnifiquement réalisé qui met à l’honneur la première empreinte de Neil Amstrong dans la poussière lunaire. Réalisé au laser, vous y découvrirez également, en lettres d’or, la première phrase prononcée par l’astronaute lorsqu’il posa le pied sur la Lune, à savoir « C’est un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité ».
Ce fond de boite est entouré des mentions « Apollo 11 » et « 50 th Anniversary ». Enfin, vous y retrouverez le numéro de la série limitée. Son prix de vente est de 9.100 €.